Accueil > Actualités > 2021 - mars - Alerte pollution atmosphérique

2021 - mars - Alerte pollution atmosphérique

2021 - mars - Alerte pollution atmosphérique
2021 - mars - Alerte pollution atmosphérique

Au regard des informations transmises par ATMO Nouvelle Aquitaine concernant la pollution atmosphérique aux particules fines (PM10), La préfète a décidé le 03 mars 2021 de déclencher la procédure d’alerte du dispositif de gestion des épisodes de pollution.

Cette procédure est active sur l’ensemble du département de la GIRONDE jusqu’à la fin de l’épisode.

Tendance/évolution prévue :

Cette dégradation de la qualité de l’air est due principalement à l’apport de poussières désertiques amenées du Sahara par des vents de sud aujourd’hui et provient également des activités humaines telles que le chauffage domestique, l’écobuage, le trac routier ou encore l’agriculture. Demain, les conditions météorologiques anticycloniques seront favorables au maintien de concentrations élevées en particules dans les Pyrénées-Atlantiques, les Landes et la Gironde.

La préfète diffuse ainsi des recommandations sanitaires pour l’ensemble de la population et des recommandations de réduction des émissions par secteur d’activité. Ces recommandations sont disponibles dans leur intégralité sur le site : www.atmo-nouvelleaquitaine.org

Par ailleurs, par arrêté du 03 mars 2021 la préfète de zone de défense a décidé les mesures réglementaires de réduction des émissions reprises ci-après.

LES RECOMMANDATIONS SANITAIRES :

La pollution atmosphérique peut être à l’origine de la survenue de symptômes respiratoires (toux, essoufflement, majoration des crises d’asthme, etc.), d’irritations des yeux et de la gorge, mais peut aussi avoir des effets sur le système cardio-vasculaire

Populations vulnérables

Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de
65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffi- sants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

Populations sensibles

Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

Recommandations :

  • Limitez les sorties durant l’après-midi.
  • Évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe.
  • Évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur.
  • Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.

En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations) :

  • prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ;
  • privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
  • prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

Population générale

  • Réduisez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ; celles à l’intérieur peuvent être maintenues.

En cas de symptômes ou d’inquiétude , prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin

Vous trouverez des informations sur la qualité de l’air dans la région sur le site internet de l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air ATMO Nouvelle Aquitaine : /www.atmo- nouvelleaquitaine.org

Vous trouverez plus de précisions sur les messages sanitaires sur les sites internet :

LES MESURES CONTRAIGNANTES DE RÉDUCTION DES ÉMISSIONS :

Par arrêté du 03 mars 2021 la préfète de zone de défense a décidé de mettre en œuvre les mesures suivantes :

  • Abaissement temporaire de 20 km/h des vitesses maximales autorisées sur les voiries suivantes de l’ensemble du département de la Gironde :
    • 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
    • 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h ;
    • 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides et de routes nationales et départementales normalement limitées à 90 km/h ou 80km/h.
  • Suspension des éventuelles dérogations pour brûlage des déchets verts à l’air libre (feux de jardin) - y compris dans des incinérateurs - sauf en cas de problème sanitaire avéré (cas de l’incinération des végétaux comportant des ma- ladies et des bois termités) ;
  • Report à la fin de l’épisode de pollution des pratiques d ’écobuage, de brûlages dirigés et de toute opération de brû- lage à l’air libre des résidus ou sous-produits agricoles et forestiers sauf en cas de problème sanitaire avéré (cas de l’incinération des végétaux comportant des maladies et des bois termités) ;
  • Report à la fin de l’épisode de pollution des activités émettrices de poussières de certaines industries ( report de certaines opérations de nettoyage, phase d’arrêt ou de redémarrage) sous réserve de ne pas mettre en cause la sécurité.

Secteur des transports

La préfète recommande :

  • de développer des pratiques de mobilité relatives à l’acheminement le moins polluant possible des personnes durant l’épisode de pollution : co-voiturage, utilisation de transports en commun, adaptation des horaires de travail, télétravail pendant la durée de l’épisode de pollution
  • aux autorités organisatrices de transports de faciliter ou de faire faciliter l’utilisation des parkings-relais de manière à favoriser l’utilisation des systèmes de transports en commun aux entrées d’agglomération
  • de promouvoir auprès des acteurs concernés l’humidification, l’arrosage ou toute autre technique rendant les poussières moins volatiles et limitant leur remise en suspension. Cette opération est recommandée aux abords des axes routiers ou dans tout autre lieu pertinent, soit avec récupération simultanée de ces poussières par aspiration ou par tout autre moyen, soit avec évacuation dans les eaux usées (après avoir vérifié l’horaire le plus pertinent pour cet arrosage et hors période de gel ou de restriction des ressources en eau
  • de sensibiliser le public aux effets négatifs sur la consommation et les émissions de polluants de la conduite « agressive » des véhicules ainsi qu’à l’intérêt d’une maintenance du véhicule
  • aux collectivités territoriales compétentes, de rendre temporairement gratuit le stationnement résidentiel.
  • aux autorités organisatrices de transports, de pratiquer ou de faire pratiquer des tarifs plus attractifs pour l’usage des transports les moins polluants (vélo, véhicules électriques, transports en commun,…)

Secteur résidentiel et tertiaire

La préfète recommande :

  • d’arrêter l’utilisation de certains foyers ouverts d’agrément, appareils de combustion de biomasse non performants ou groupes électrogènes ;
  • de maîtriser la température dans les bâtiments ;
  • d’utiliser des outils à main ou électriques (tondeuses, taille-haie…) lors de travaux d’entretien ou de nettoyage effectués par la population ou les collectivités locales à la place des machines thermiques,

Il est rappelé l’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts « feux de jardin » -y compris dans des incinérateurs.

Secteur agricole et forestier

La préfète recommande de reporter les activités de nettoyage de silo ou tout événement concernant ce type de stockage, susceptible de générer des particules, sous réserve que ce report ne menace pas les conditions de sécurité.

Secteur industriel

La préfète recommande de :

  • mettre en œuvre des dispositions de nature à réduire les rejets atmosphériques, sur la base des plans d’actions en cas d’épisodes de pollution de l’air, lorsqu’ils existent. Cette recommandation ne concerne pas les installations de production d’électricité en situation d’impérieuse nécessité de maintenir l’approvisionnement énergétique de façon à ne pas compromettre la sûreté du réseau électrique
  • mettre en fonctionnement les systèmes de dépollution renforcés, lorsqu’ils sont prévus, pendant la durée de l’épisode de pollution.
  • réduire l’activité sur les chantiers générateurs de poussières et mettre en place des mesures compensatoires (arrosage hors période de gel , etc.) durant l’épisode de pollution
  • réduire l’utilisation de groupes électrogènes pendant la durée de l’épisode de pollution.

Calendrier des manifestations

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

> Rechercher un évènement

Vidéos

> Voir toutes les vidéos

Nouveaux arrivants

Nouveaux arrivants